Spectacles

Le mariage heureux de la chanson et du jazz, sans le côté fleur bleue. Telle est la quête ultime de Marjorie Fiset. Fruit d’une démarche ouverte, ainsi émerge « Brille Brille Brille », un nouvel opus lumineux alliant histoires définies et arrangements organiques. Transposé sur scène sous la forme d’un trio où la voix est reine, il scintille encore davantage. Harmonies vocales, guitare — celle de Nicolas Ferron Geoffroy (Les Passagers) — et percussions se taquinent, emportés par le feu brûlant de l’improvisation. Plaisir coupable aussi spontané que sincère, il promet une vibrante parenthèse hors du temps et des complexes.

Restez à l’affût sur la page facebook de Marjorie.